Les métiers du recyclage de mobilier

Depuis 2011 s’organise autour du meuble, une filière complète pour la gestion des déchets qu’il produit. Les métiers du recyclage de mobilier s’étoffent au fur et à mesure que l’écosystème s’accroit et se structure. Depuis 7 ans, nous observons une montée en compétence sur certains postes.

Métiers du recyclage de meuble - agent de tri

Le secteur offre des opportunités d’emplois aussi utiles qu’évolutifs. Les retours d’expériences sont souvent très favorables. Le secteur est éthique, utile et revalorise les métiers du tri, du réemploi et du traitement des déchets. 

Le recyclage d’ameublement : secteur dynamique

Sous l’impulsion des grenelles de l’environnement 1 puis 2, des éco-organismes spécialisés dans le recyclage de meubles ont fait leur apparition. Trois d’entre eux ont été choisis et agréés par nos institutions publiques.

Leur renouvellement s’effectue tous les 5 ans, selon des objectifs chiffrés à atteindre :

  • VALDELIA, en charge des Déchets d’Eléments d’Ameublement professionnel (DEA Pro)
  • Eco-mobilier, dédié au recyclage des meubles domestiques et matelas
  • Ecologic, voué à l’ameublement de cuisines professionnelles.

Autour de ses trois fondamentaux, s’articule un grand nombre d’acteurs économiques, plus ou moins autonomes, telles que des entreprises de l’ESS (économie sociale et solidaire), des associations locales, des entreprises privées.

Avec la dynamisation de ce secteur d’activité en charge du traitement fin de cycle de l’ameublement, les métiers du recyclage classiques s’étendent et se diversifient, en s’adaptant ou se transformant.recyclage du mobilier usagé : des métiers variés

Métiers du recyclage de mobiliers usagés

Le traitement des DEA professionnel inclut la collecte. Les métiers de la collecte sont mieux connus du grand public puisqu’ils s’apparentent aux métiers traditionnels du recyclage de déchets ménagers.

  • Agent de collecte

Ce sont des « ripeurs » qui collectent les mobiliers. En équipe, sous la responsabilité d’un chauffeur, ils doivent respecter les consignes de sécurité, de qualité et environnementales.

  • Agent de tri

Le technicien de tri distingue les types de déchets valorisables et non valorisables. Il en évalue la nature, la qualité avant de les extraire ou regrouper. Il vide les containers, garantit l’entretien et la propreté des postes de travail, respecte les consignes d’hygiène, sécurité et conditions d’exercice. Il repère la non-conformité et participe à l’amélioration des process. agent technicien de tri en centre de recyclage

  • Technicien de traitement des déchets

Il contrôle les procédures QHSE (qualité, hygiène, sécurité, environnement). Il vérifie le fonctionnement des équipements industriels, planifie les interventions de maintenance des appareils, et d’arrêt d’équipements. Il identifie les non conformités et les risques de panne. Il définit les procédures d’intervention et promeut les procédures HSE.

  • Conducteur de Process

Il effectue les opérations nécessaires à la préparation des installations. Il vérifie, analyse les éventuels dysfonctionnements, applique les consignes de sécurité, définit les réglages de machines et supervise les process de production.

  • Responsable de site / d’exploitation

Il gère et manage le personnel technique du tri, en place. Il optimise la valorisation des matières, l’atteinte des objectifs du centre, le rendement des chaînes de tri. Il est force de proposition pour les améliorations de processus. Il garantit le respect de l’hygiène, sécurité, qualité et protection de l’environnement.

  • Technicien et responsable de laboratoire

Le technicien effectue les analyses de matières premières au recyclage. Il examine et étudie les échantillons afin de déterminer la meilleure manière de traiter les déchets. Il analyse les rejets dans l’environnement, effectue les tests de sécurité, il mesure et effectue les suivis. Il émet un avis technique et effectue des reporting réguliers. Le responsable de laboratoire, quant à lui, supervise l’ensemble du service.

  • Autres postes administratifs

Tout poste administratif, classiquement rencontré dans les autres secteurs, est également présents afin de gérer la qualité (responsable QSE), la gestion administrative des activités de recyclage, la comptabilité, la traçabilité, la mise en relation des différents tiers du centre de traitement.

Profession de foi pour le recyclage de meubles réutilisables

Le recyclage alternatif se définit comme sauvetage de mobilier éligible au réemploi et extrait, à juste titre, du circuit de mise au rebut, tri sélectif et destruction. Le sens de l’engagement y est plus prégnant : Une pollution évitée est une bataille gagnée pour la préservation des ressources naturelles. L’incinération ou l’enfouissement de nos déchets n’est pas sans conséquence.

Métiers du réemploi et du recyclage de meubles

La réinjection de meubles, fauteuils, armoires, comptoirs et autres meubles sur le marché de l’occasion (ou en don pour les associations) sont une des solutions les moins coûteuses pour les cédants ou pour la planète. Ce double avantage nécessite du personnel qualifié et formé.

Diagnostic, reprise, valorisation, enlèvement, démontage, démantèlement, logistique de déménagement, traçabilité… des termes alloués à des postes, des métiers qui évoluent vers plus de professionnalisation. 

Le réemploi : carrousel de métiers

Le réemploi est un secteur qui recrute constamment du personnel qualifié dans le montage de meubles, réparation,  logistique, négoce, coordination, reprise et revente des équipements d’occasion.

  • Démanteleur / trieur sur site de produits usagés

Le démantèlement de mobiliers est nécessaire pour le tri sélectif. Les parties métalliques sont ôtées, le plastique, le cuir, le bois, contre-plaqués, mélaminés sont distingués au mieux, afin de faciliter le travail des agents de tri en centre de tri VALDELIA

  • Monteur / Démonteur de mobilier éligible au réemploi

Le démonteur d’aménagement professionnel a acquis une solide expérience en matière de montage de mobilier de bureau. En effet, le démontage doit être soigneux et bien repéré pour faciliter le ré-usage d’équipements d’occasion éligibles au réemploi.

  • Déménageur / transporteur, spécialisé du réemploi

La logistique de mobilier réservé au réemploi se veut finement optimisée en termes de temps et d’espace. Le défi est dans la rapidité, la propreté et l’optimisation de son enlèvement, transport puis stockage. En effet, ce type de produit de seconde vie est caractérisé par une forte rotation de stock.métier-de-broker-employeur-recyclage

  • Réparateur de meubles professionnels

La réparabilité des mobiliers est jugée dès le diagnostic. Le réparateur de meubles est très souvent issu d’une filière de menuiserie, mais pas uniquement. Le technicien de réparation possède des aptitudes manuelles et devra être autonome pour trouver des solutions permettant la remise en état rapide et sécuritaire.

  • Broker de mobilier de bureau (négociant)

Représenté par des structures à taille humaine, les brokers ont la puissance d’un réseau solide et réactif, capable de déployer des ressources qualifiées en très peu de temps. Simon Bureau (93-77), Allée du bureau (78) ou Burocase (78) sont les premiers pionniers du réemploi de meubles professionnels, au moins 30 ans avant VALDELIA.

 

  • Diagnostiqueur Grand Compte

Le diagnostiqueur d’opération de recyclage globale est régulièrement appelé sur des chantiers de grande envergure (plus de 100 postes à recycler). Ce dernier est incontournable, pour qui veut effectuer des économies d’échelle importantes grâce une valorisation financière à la hauteur des espoirs du cédant. En effet, un recyclage coûte en enlèvement, démontage, tri et logistique. La reprise de mobilier tertiaire apporte un gain permettant de réduire voir annuler la facture de recyclage.

  • Revendeur de meubles d’occasion

Le revendeur de seconde main, stocke, expose et revend des meubles en bon état, garantie 6 mois, aux acheteurs du B to B, à la recherche d’équipements durables, qualitatifs et à moindre coût.

  • Coordinateur d’opération de recyclage

Le coordinateur gère toute la logistique des flux de mobiliers à reprendre ou à recycler. Il coordonne l’intervention des prestataires du recyclage définitif et manage les équipes du réemploi. Selon les infrastructures et les contraintes sur site, il dirige l’opérationnel avec un planning et délais impartis. Il supervise le personnel, afin que les lieux du client cédant soient respectés.

  • Poste administratif

Comme bien des activités, le pôle administratif est central, ne serait-ce que pour gérer la traçabilité des produits, les devis, facturations, déclarations, paiements des prestataires du réseau.

recyclage par réemploi de mobiliers professionnels

Quelques employeurs du recyclage par réemploi

Chez les professionnels du mobilier de bureau / CHR, ce sont de plus petites structures comme Simon Bureau (93-77), Blanchet-dhuisme (78) ou Buroccasion (86) qui feront partie des pionniers de la redistribution d’équipements de bureau sur le marché de l’occasion.

Le cas de Simon Bureau,  est un exemple de la translation effectuée du neuf vers l’occasion, évolution plus marquée depuis l’émergence du concept même de la responsabilité élargie du producteur (REP)

Les métiers qui en découlent évoluent constamment depuis 2011-2013. Cette période charnière signe la mise en place de la REP et de l’éco-contribution sur le mobilier et sur l’ensemble du territoire français. Depuis les infrastructures minimales sont prêtes pour fortifier un biotope en pleine expansion.

Le recyclage complémentaire au mobilier

Ces métiers peuvent se cumuler ou être très distinctifs en matière de descriptif de poste. Tout dépend du type et de l’envergure de la structure créatrice d’emploi.

Le secteur du recyclage de mobilier croise également celui des DEEE et autres fournitures pouvant être recyclés : papiers, cartons, cartouches, piles, ampoules …

Les professionnels du tertiaire apprécient de pouvoir compter sur un large panel de services spécialisés en matière de recyclage. La gestion des déchets s’inscrit dans la communication de la plupart des entreprises de moyenne et grande envergure. Ces dernières sollicitent les acteurs de l’économie circulaire et favorisent le développement d’une filière complète, en progression. Le secteur crée des emplois et propose des métiers utiles, éthiques, évolutifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*